Helleborus lividus

Helleborus lividus, Aiton (1789)

Hellébore des Baléares

Comme le laisse entendre son nom, cette espèce d’hellébore est limitée à une aire de répartition assez petite, les Baléares (principalement Majorque). Elle s’y épanouit dans des sols frais, pierreux des forêts, des vallées rocheuses et des versants montagneux à des altitudes allant de 40 à 1400 m.

Les feuilles vert sombre, en partie dentées de cette espèce caulescente sont trifoliées et veinées de nervures crème ou argentées. Le dessous des feuilles peut transparaître rose à lilas. L’hellébore des Baléares atteint rarement plus de 45 cm de haut.

De décembre à mars apparaissent des fleurs de couleur vert pomme à vert jaune. Elles peuvent être colorées de rose par endroits ou recouvertes de givre bleuté. 

De par son origine méditerranéenne, cette espèce n’est pas particulièrement rustique. Les parties aériennes de la plante se nécrosent dès que les températures atteignent -5°C. La plante peut toutefois se régénérer à partir de son rhizome souterrain, qui supporte jusqu’à -25°C.

En raison de cette sensibilité au gel, l’hellébore des Baléares se prête mieux à la culture en bac, afin de pouvoir être mis à l’abri du gel en hiver. 

À l’amélioration végétale, Helleborus lividus a souvent été croisé avec d’autres hellébores. Les hybrides suivants ont été obtenus à partir de croisements avec Helleborus lividus :- H. x sternii = hybride de H. lividus et H. argutifolius- H. x ericsmithii = hybride de H. x sternii et H. niger- H. x ballardiae = hybride de H. lividus et H. niger